Foppapedretti

Notizie Dal Mondo

Versione stampabile Riduci dimensione testo Aumenta dimensione testo

Une exposition avec des photos de soldats ukrainiens vandalisée à Moscou

di Redazione
Moscou, 29 sept 2016 (AFP) Des dizaines de militants pro-Kremlin ont saccagé jeudi à Moscou une exposition de photographies au centre Sakharov, dont certaines représentaient des soldats ukrainiens combattant les forces séparatistes prorusses dans l'est de l'Ukraine.
Se revendiquant "défenseurs" de cette région rebelle, les militants ont détérioré les photographies et arraché leurs légendes, contraignant le centre Sakharov à fermer temporairement cette exposition inaugurée mardi.
Des "personnes en tenue de camouflage et des Cosaques ont crié +attrapez les salauds, sauvez la Russie", a déclaré, dans un message sur le réseau social Facebook, le centre Sakharov qui milite pour les droits de l'Homme.
"Il y avait environ 40 personnes", parmi lesquelles un député local qui portait un bocal rempli de faux sang, a raconté à l'AFP Mikhaïl Kaloujski, témoin de l'attaque.
Ces militants "ont dit qu'il s'agissait d'une exposition +fasciste+", a-t-il précisé.
Mercredi, selon des images diffusées par la chaîne de télévision russe Ren-TV, un homme avait déjà pulvérisé de la peinture rouge sur une dizaine de photographies exposées.
L'attaquant, Anton Belikov, a ensuite revendiqué son acte sur le réseau social russe Vkontakte et s'est dit prêt à affronter toute poursuite judiciaire, bien que le centre ait décidé de ne pas porter plainte.
Les photos détériorées par cet homme qui se revendique "artiste religieux de l'Eglise orthodoxe" sont signées Sergueï Loïko, journaliste au Los Angeles Times, et Alexander Vassoukovitch.
Elles représentaient entre autres des soldats ukrainiens affrontant les séparatistes prorusses dans les ruines de l'aéroport de Donetsk, ville-bastion des rebelles.
Cet incident intervient après la fermeture dimanche d'une exposition du photographe américain Jock Sturges, accusé de pédophilie par des militants qui ont jeté de l'urine sur ses photographies.
En août, des militants orthodoxes avaient détruit des oeuvres qu'ils jugeaient "blasphématoires" d'un sculpteur soviétique d'avant-garde dans une salle d'exposition du centre de Moscou.

News Dal Mondo

Italpress